Notre histoire

La Légion royale canadienne a une longue et fière tradition de soutien envers les vétérans. C’est à la fin de la Première Guerre mondiale qu’on assista à la création de plusieurs groupes de vétérans et associations régimentaires représentant d’anciens militaires. Or à l’époque, et malgré des objectifs communs qu’ils partageaient tous, les efforts déployés s’avérèrent malheureusement fragmentés et connurent peu de succès.

En 1925, suite à un appel à l’unité qui amena la formation de l’Alliance des anciens combattants du Dominion (‘Dominion Veterans Alliance’), la Légion fut créée à Winnipeg sous l’appellation de « Légion canadienne de la Ligue des services de l’Empire britannique » (‘Canadian Legion of the British Empire Services League’). La Légion fut par la suite constituée en personne morale grâce à une loi spéciale du gouvernement, et vit sa Charte émise en juillet 1926. Enfin, le 19 décembre 1960, Sa Majesté la reine Elizabeth II sanctionne l’utilisation du préfixe ‘royale’, suite à quoi l’organisation devient « La Légion royale canadienne ». La Loi constituant en corporation la Légion fut après modifiée en 1961 pour que le changement soit officiel.

À ses débuts, le principal objectif de la Légion était d’être le porte-parole officiel des anciens combattants de la Première Guerre mondiale et de représenter leurs intérêts. Toutefois, l’avènement de la Seconde Guerre mondiale apporta un flot de nouvelles demandes, suite à quoi la Légion dut redoubler d’efforts pour offrir aux anciens combattants plus de soutien, sans toutefois oublier ceux et celles qui servaient toujours encore outre-mer.

À ce jour, la Légion continue dans sa mission pour améliorer le sort des vétérans, y compris les membres en service actif des Forces armées canadiennes et de la GRC, et leur famille. Cela a été, depuis les tout débuts, son objectif principal, et c’est ce pour quoi, chaque jour, nous continuons de travailler. C’est là notre devoir.